Les différentes parties d'une Formule 1 - Partie 1

Publié le par ii-st3ve57-x

 

 

Le moteur

Ferrari_Moteur.jpg



Depuis la création de la discipline, toutes les architectures moteurs ont été testées en Formule 1. On compte en effet des moteurs à 2, 4, 681012 et même 16 cylindres, à platen ligneen Ven H, atmosphériques, suralimentés par un compresseur ou un turbocompresseur. Les marques les plus prestigieuses de l'automobile (FerrariLamborghiniMaseratiBMW,Mercedes Benz...) ou au contraire les plus populaires (RenaultToyotaFord) se sont investies en championnat du monde afin d'accroître leur renommée en tentant de triompher au plus haut niveau de la compétition. S'il existe un champion du monde des pilotes et un championnat des constructeurs, il n'y a pas de championnat des motoristes (ce qui n'a pas empêché Renault de se déclarer « 6 fois champions du monde entre 1992 et 1997 », s'attribuant ainsi les titres acquis par Williams F1 Team et Benetton). Ferrari est le motoriste le plus capé de la Formule 1 avec 205 victoires, devant Ford Cosworth avec 176 victoires et Renault avec 113 victoires après le Grand Prix du Canada 2008.

 

Les moteurs de Formule 1 peuvent être classés en quatre catégories principales :

  • Les moteurs conçus par les grands constructeurs automobiles pour propulser leurs monoplaces où des monoplaces privées (FerrariRenaultToyota...)
  • Les moteurs conçus par des officines spécialisées engagées en Formule 1 (RepcoCosworthWeslakeMotori Moderni...)
  • Les moteurs conçus par des officines spécialisées pour le compte de grands constructeurs ou à partir de moteurs des grands constructeurs (Judd pour le compte de YamahaCosworthà partir de blocs FordMecachrome à partir de blocs RenaultMugen à partir de blocs HondaHart...)
  • Les moteurs qui portent le nom du commanditaire principal d'une écurie mais qui ne sont en fait qu'un « rebadgeage » d'un moteur existant (PlaylifePetronasAcerMegatron,European...)

La nouvelle réglementation impose des moteurs V8 d'une cylindrée de 2 400 cm³. Les meilleurs V8 peuvent atteindre les 780 chevaux, alors que certains anciens V10 à trompettes variables (on parle de suralimentation acoustique) dépassaient les 900 chevaux. Pour des raisons de sécurité, le gain de puissance est devenu impossible car la FIA a imposé un gel de l'évolution des moteurs pendant cinq ans. Le régime maximal des moteurs a d'abord été bridé à 19 000 tours/minute par un limiteur électronique en 2008 puis à 18 000 tours/minute en 2009. Pour atteindre de tels niveaux de performance, les ingénieurs ont développé des technologies inédites, comme le rappel pneumatique des soupapes, qui permettent d'obtenir des régimes aussi élevés.

La consommation moyenne d'une Formule 1 est de 75 litres d’essence (sans plomb) pour 100 km. Le réapprovisionnement en carburant se fait sous pression avec un débit de 12 litres environ par seconde (9 kg de carburant par seconde).

 

Commenter cet article

gorbana 28/03/2010 19:54


A bientot steve, en esperant avoir ratrapé mon retard

bis


raissa 22/03/2010 19:09


ouah, terrible le moulin ! tu m' etonnes qu' il arrive a aller au dela des 300 km / h avec ca ! et aussi le gouffre en carburant la vache !!! en tout cas bien ces articles ( j' aime bien la
mecanique, je sais c' est pas tres feminin !) mais c' est de la bombe ce v8 !!!

biz a + raissa


lefan 19/03/2010 16:33


Click du jour =)


Nycolette 19/03/2010 15:54


clic du vendredi !!
bis€€s 


sylvie 19/03/2010 15:03


Ah, j'ai trouvé une bonne raison de ne pas avoir de Ferrari : ça consomme trop pour mon protefeuille ! LOL